“Torse Nu 2.0”, Garçin Lagaçant au charbon [Chronique]

“Torse Nu 2.0”, Garçin Lagaçant au charbon [Chronique]

Dès l’intro, l’album nous emmène vraiment dans une ambiance de culture urbaine. En effet, comme tout au long du projet qui est rythmé par des interludes, la voix de Haff Le Boss nous donne l’impression d’écouter une émission de radio. On est donc sur une spéciale de Tromatix autour de l’acteur du jour : Garçin Lagaçant. « Torse Nu 2.0 » est le premier album d’un artiste, signé Hong Productions, actif déjà depuis très longtemps…

Pour acheter le projet : https://www.gstoremusic.com/albums/garin-lagaant/360-torse-nu-20

Machine à remonter le temps…

Pour entrer dans l’album de Garçin Lagaçant, il faut comprendre que le rappeur originaire du PK7, agé de 31 ans, est très influencé par la musique de ses débuts. En effet, C’est depuis 2003 que Garçin se décide à prendre au sérieux la musique. Ainsi, c’est chemin faisant, encouragé par son frère Dany Maggeintha, qu’il fait la rencontre de YL Kazo avec lequel il crée K2H. On est en 2007.

C’est seulement à partir de 2015, après avoir amorcé une carrière solo (en accord avec son compère), que cette dernière finalement décolle. Les choses iront très vite surtout après sa prestation en décembre 2016 lors des Urban Rap Star, marquant le sixième anniversaire de la radio Urban FM, célébré à l’Institut Français du Gabon. En effet, conquis par la prestation du rappeur, Massassi, patron du label Recplay Music et leader du groupe Ha’yœ, décida de travailler avec lui. La collaboration va accoucher de deux singles, « On s’en fout nous » featuring Jey RspctMe du Collectif BGMFK et « Street Illegal » avec Syanur & Fath.

Le terrain est planté ! Qu’en est-il de cet album ?

Nous commencions la revue de ce projet avec quelques appréhensions car si Garçin est capable de sortir des couplets très  intéressants comme sur la série “LVDM”, Le Vent De Mars, il est aussi capable d’en fournir de moins bons comme sur “Sans thème” de Ndo’man. Aussi, la surprise fut agréable de se retrouver d’une certaine façon dans ce projet.

Après un premier son avec Amenem dans une ambiance traditionnelle, la spéciale se poursuit avec 2 titres plutôt mélancolique/nostalgique. Le refrain de Styve sur “Demain t’appartient” est attachant. Le beat rappelle le rnb des années 90. Et cet album va nous rappeler beaucoup cette époque. “Solitaire” est le type qu’on rencontrait sur tous les albums. Le rappeur se raconte sur un beat mélancolique. Une touche d’émotion qui, manifestement, n’existe plus, du moins sous cette forme, chez les artistes plus jeunes. Ils restent malgré tout sympathiques. Le storytelling est plus que correct même si certaines rimes sont un peu sèches. S’il y a une remarque à faire de ce côté, en terme de technique Garçin n’est pas toujours juste d’où nos craintes de départ.

A partir de “Torse Nu 2.0” (comme le titre de l’album…), le projet semble avoir évolué vers quelque chose de plus vivant. Feddy Beats nous a sorti un son type intro US. L’album prend un nouveau souffle à partir d’ici.

En regardant la cover de cet album, nous aurions préféré dès l’intro l’énergie du son “Clash”. En effet, c’est sur une prod énervée à l’allure de anthem (hymne… ça fait plus cool en anglais), que Garçin déverse l’exercice de style le plus palpitant de cet album. On a capté la petit dédicace à Sefyu dont le flow est emprunté l’instant de quelques secondes. On se voit directement à la salle de sport en train de faire des pompes, des abdos… Oui ! On est torse nu !

“No Stress” est le son qui correspond le plus à notre époque, plus mainstream. Garçin s’est essayé au style et le résultat est plutôt moyen. On apprécie quand même le refrain qui est bien réussi. La vibe y est et le beat est simplement une tuerie de Nostalzik.

Fritz de The Node est un des meilleurs beatmakers gabonais actifs. Ce génie livre un beat qui rappelle l’âge d’or du hip hop  gabonais. Un côté rétro que les trentenaires sauront apprécier… Et pas que ! Le son inspire la bonne humeur que l’on retrouve “Au quoite” dans un snack. Le structure même du son invite a y entrer quand vous le sentez. Une réussite.

L’album de Garçin s’écoute assez facilement. Avec des productions diverses et variées de Chris Da Crazy, The Node (Owoninho, Fritz) ou encore Giscard XVI (La Botte de Styleï), il est facile de se laisser bercer par les mélodies qui le constituent. Toutefois, nous regrettons le flow utilisé par l’artiste du PK7 que nous trouvons un peu poussiéreux. Une direction artistique très rétro peut-être à revoir  si ce n’est pas un parti pris mais « Torse Nu 2.0 » de Garçin Lagaçant devrait plaire aux mélomanes qui veulent découvrir d’autres univers.

Pour acheter le projet : https://www.gstoremusic.com/albums/garin-lagaant/360-torse-nu-20
Retrouvez Garçin Lagaçant sur
– Facebook https://www.facebook.com/GarcinOfficiel/
– Twitter Garçin Lagaçant Officiel
– Instagram Garçin Lagaçant

Donnez votre avis