Skulio tente de nous réunir sur “ANTHEMS” [Chronique]

bwelitribe-skulio-anthems

Skulio tente de nous réunir sur “ANTHEMS” [Chronique]

Nous parlions de lui il y a quelques mois lors de la sortie de “Baytah” grâce auquel nous l’avions remarqué. Skulio offre cette fois-ci un EP (d’où a été tiré le single) nommé “ANTHEMS” (hymne en anglais) à la fois introspectif et ouvert à tous. L’occasion ici d’en savoir plus sur lui d’un seul coup.

Des débuts discrets

Si ses débuts datent de 2015, avec le projet “Only God Knows”, c’est réellement à partir de 2017 que Skulio va se lancer dans la musique de manière sérieuse. En effet, prendre du recul s’imposait pour lui afin de trouver ce vers quoi il voulait tendre. C’est donc un second essai, pour notre artiste afro fortement inspiré par les rythmes ghanéens et naijas. Influence qui se ressent lors de son dernier retour sur la scène musicale en 2019. Un changement de direction artistique qu’on peut considéré comme gagnant car depuis le contenu proposé a un niveau plus qu’intéressant.

C’est pas déjà sorti ?

La question peut se poser. En effet, quasiment tout le contenu de l’EP est sorti entre Novembre 2019 et Avril 2020. Il s’agit donc ici plus d’une compilation que d’un EP avec des sons produits juste à cet effet. Nous nous attarderons donc sur les inédits du projet en commençant par celui qui sort vraiment du lot !

On ne saurait dire autre chose qu’il s’agit sûrement du son le plus cohérent du projet tant par le fond, la forme que l’énergie transmise par l’auteur de ce chef d’oeuvre. Loin des titres comme l’excellent “Baytah”, “Gbona remix”, “Oh Dieu” ou encore “Grands Maillots”, qui fait office d’introduction du projet, beaucoup trop similaires, le message d’espoir de “Pénitence” est une bouffée d’oxygène.

Si t’as des sous à faire négro, brasse-les. On joue même plus au foot à cause des bracelets.

Pour revenir sur le titre “Grands Maillots”, dédicacé à l’équipe de foot nationale, il s’inscrit dans la direction choisie par Skulio. Un son afrobeat chanté/rappé en Massama Style comme précisé par l’artiste. Un style intéressant à petite dose mais qui peut-être vite lassant lorsque les sons d’enchainent les uns après les autres.

Du coup, le passage au son suivant laisse un air de déjà-vu (entendu plutôt) qui peut donner une impression de monotonie. Une petite erreur d’ordre qui est bien évidemment vite oubliée lorsqu’on va au-delà de cette sensation car Skulio est vraiment un lyriciste intéressant et le travail délivré sur le remix de “Gbona”, originalement de Burna Boy, est vraiment bon.

Finalement, nous avons fini cet EP avec un avis général plutôt bon. Skulio mérite d’être connu autant pour ses qualités vocales que son écriture. Si nous avions un reproche à faire, ce serait la trop forte influence naija dans le choix de ses productions qui empêchent le projet “ANTHEMS” de sortir du lot.

 

Rien à redire pour l'instant

Donnez votre avis